Une agence SEO, ou agence de référencement naturel, oeuvre pour que ses clients figurent en bonne position dans les résultats des moteurs de recherche.

SERP : page de résultats Google 

Google, depuis sa création, charge Googlebot, son robot, d’indexer toutes les pages Internet. Ses serveurs bénéficient ainsi d’une copie à jour de tout le Web visible. A chacune des requêtes des usagers (4 milliards quotidiennement) Google propose à son utilisateur une SERP (page s’affichant quand un internaute tape une requête dans un moteur de recherche) qui fournit une liste de réponses pertinentes. 

La SERP se décompose en trois sortes de résultat : 
– les liens sponsorisés provenant d’une campagne publicitaire, 
– le pack local quand la recherche est liée à un lieu, 
– les résultats naturels ou organiques, maximum 10 par page. 
La mission d’une agence de référencement naturel est d’obtenir la position la plus haute sur la SERP, à savoir dans les dix premiers résultats de Google, d’autant plus que l’on sait que 9 % seulement des internautes visitent la seconde page des résultats. 

Google Friendly 
La première phase de référencement naturel est d’être sûr que Google comprenne bien le caractère des informations mises en ligne via le site Internet. C’est pourquoi le moteur de recherche utilise les éléments que Googlebot lit grâce au code HTML de la page. Il priorise les éléments suivants : titre et sa balise, métadescription (incitant l’internaute à cliquer), titres intermédiaires et mots en caractères gras. 

Rédaction SEO 
Elle constitue le socle du référencement naturel. Lors d’une requête, une multitude de sites apportent une partie de réponse à l’internaute. Google favorise les pages dites expertes par rapport à la requête. La quantité et la qualité des contenus rendent l’expertise crédible. Une agence SEO encourage les rédacteurs à proposer des contenus qui soient captivants pour les internautes et structurés pour Google. Chaque question posée par un utilisateur doit trouver une réponse argumentée par le biais d’un page Web ou d’un article de blog. Pour rendre plus aisées l’indexation et la navigation des usagers, les textes doivent être liés par les liens hypertextes internes. 

Netlinking ou recherche de liens entrants 
Le netlinking (ou linkbuilding) est le fait de faciliter l’accumulation de liens issus d’autres sites. La quantité de liens entrants permet à Google de structurer les résultats au sein de son moteur de recherche. Ce critère est très important. Si votre site Google Friendly possède de nombreux textes optimisés, il gagne en crédibilité et en visibilité. De plus, vous gagnerez en popularité si d’autres sites mentionnent le vôtre via des liens hypertextes. 

Réputation en ligne ou e-réputation
La e-réputation est également un élément à surveiller lorsque l’on travaille son référencement naturel. En effet, certains concurrents ne se gênent pas pour détruire la réputation de son adversaire si cela peut faire augmenter son CA. Il faut donc ainsi réaliser une veille constante de sa réputation en ligne afin d’éviter tout risque réputationnel ou l’arrivée d’un bad buzz.

Eviter les pénalités Google 
En France, Google détient 98 % des parts de marché d’où l’impact important d’un bon positionnement dans la SERP. C’est pour cette raison qu’un nombre croissant d’entreprises collaborent avec des agences SEO pour améliorer leur trafic vers leur site Web. Il est vivement conseillé d’optimiser son site. Google a prescrit des règles pour bien pratiquer le référencement et sanctionne les internautes qui ne les respectent pas. Voici les deux principaux filtres : 

Panda : il pénalise les sites qui ont des contenus de mauvaise qualité (texte insuffisant, accumulation de mots-clés…). 
Penguin : il sanctionne les pages possédant des liens entrants qui paraissent artificiels.

Source : https://www.agenceqwanturank.fr/